Le BD Club Jura

Forum des amateurs de BD du Jura.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Pirates en BD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Bédéphage
Admin
avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 37
Localisation : Courroux

MessageSujet: Les Pirates en BD   Sam 29 Jan - 20:02

1. Les Précurseurs

Alors qu'un quatrième Pirate des Caraïbes est sur le point de sortir, retour sur un genre qui a fait et continue de faire les beaux jours de la BD.


Le premier pirate de l'histoire de la BD est apparemment Hernan el corsario, un héros créé en 1936 dans le journal argentin Patoruzu par le dessinateur Jose Luis Salinas. Jusqu'en 1946, Salinas a raconté les aventures d'un gentilhomme epagnol combattant les pirates, comme Small Jack. Cette bande dessinée reste malheureusement inédite en version française.


Le premier héros franco-belge du genre apparaît dans le magazine Coq Hardi. Marijac et Raymond Cazanave donnent naissance au Capitaine fantôme, un pirate cruel sévissant en Jamaïque et combattu par le héros, Jean de Veyrac, qui cherche à libérer sa fiancée enlevée par le pirate. Un intégrale est disponible chez Glénat.


En 1947, Lucien Nortier crée le Capitaine Cormoran, un Breton qui chasse les Espagnols et les Anglais au large de Saint-Domingue, accompagné par Vent-Debout, Brigantin ou encore Petit-Fripon. Cette bande dessinée, reprise entre 1954 et 1959, par Jean Ollivier et Paul Gillon, n'est actuellement plus disponible à neuf, le dernier album étant sorti en 1983 et n'étant plus réédité.


En 1948, l'hebdomadaire Zorro propose Les Aventures du Capitaine Tornade d'Henri Jacquemont et Claude-Henri Juillard. Un autre Breton, Yves de Kervadec, part à son tour à Saint-Domingue pour devenir corsaire, combattant les Anglais, les Espagnols et les Portugais jusqu'en 1967. Ses aventures sont inédites en albums.


En 1949, J.K. Melwin-Nash (un pseudonyme de Marcel Navarro) crée Brik, capitaine de la Liberté, héros de son propre magazine dessiné par Jean Cézard jusqu'en 1958, puis par une multitude d'autres dessinateurs. Un seul album est sorti en 2007 chez La Planche à Bulles, mais il n'est plus édité.


Pour le journal Spirou, Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon content les aventures du célèbre Surcouf entre 1949 et 1952. Ils ont ainsi dessiné trois albums, réédités en intégrale dans les années 70 et, malheureusement, plus disponibles.


Le prince oriental Handjar devient un flibustier de l'Ile de la Tortue dans Handjar le justicier, une bande dessinée d'Yves Dermèze et Jacques Souriau publiée dans L'Intrépide entre 1952 et 1955. Cette série est inédite en albums.


Pour le mensuel Titan, Guy Marcireau écrit entre 1963 et 1964 les exploits de Morin le Fort, un corsaire combattant les Anglais. La série n'a jamais eu l'honneur des albums.


Enfin, signalons encore que les éditions Imperia sortaient entre 1965 et 1970 les aventures de Sandor, un corsaire du Roy.

A suivre...

_________________
L'imagination prend le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bdclubjura.forumgratuit.ch
Le Bédéphage
Admin
avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 37
Localisation : Courroux

MessageSujet: Re: Les Pirates en BD   Sam 5 Fév - 22:52

2. Un peu d'humour dans la piraterie

Pendant que les histoires réalistes truffées d'héroïsme fleurissent dans la bande dessinée, d'autres pirates apparaissent bientôt avec un ton radicalement plus tourné vers l'humour.


En 1951, le dessinateur italien Luciano Bottaro crée les aventures de Pepito. Ce héros, capitaine de La Cacahuète, qui combat le dictateur Hernandez de la Banane aux côtés de Ventempoupe, a été le héros de plusieurs magazines en France, qui n'ont malheureusement jamais abouti à des albums.


Avant Astérix, René Goscinny et Albert Uderzo crée en 1952 Jehan Pistolet pour Le Libre Junior, puis pour Pilote. Ce jeune homme travaillant dans une auberge rêve de devenir corsaire. Les éditions Albert René ont sorti quatre albums entre 1998 et 2002, mais ils sont déjà durs à trouver.


Apparu dans le magazine Akim des éditions Aventures et Voyages, Diavolo corsaire de la reine (ici en haut à gauche de la couverture) du dessinateur italien Mario Sbattella a eu brièvement son propre magazine (14 numéros). Il a vécu des aventures pendant plus de trente ans, combattant comme corsaire de la reine Gud'Hurle aux côtés du maladroit Rigodon. Il n'a jamais quitté les pages des magazines.


Toujours au début des années 50, le journal Ce soir présente des strips de Le Gars lent Fierabras, les aventures d'un joyeux corsaire crétin et truculent créé par Eugène Gire. Fierabras terminera sa carrière dans L'Humanité en 1968. Quelques best-of sont sortis en librairie, mais ils sont désormais introuvables.


Je finirai cette deuxième partie avec deux héros qui font partie de mon enfance. Chacun est né dans l'un de deux journaux rivaux de l'époque, Tintin et Spirou, entre 1958 et 1959. A ma gauche, Rouly-la-Brise, jeune mousse astucieux qui sauve souvent la mise à son équipage de sympathiques pirates, dont le capitaine Arthur (qui souffre du mal de mer) et la vigie Mirosec, myope comme une taupe. Mittéi lui fera vivre deux aventures dans le journal Tintin. Ces aventures seront publiés en album en 1984, mais ne sont plus édités.
A ma droite, Le Vieux Nick, vieux loup-de-mer crée pour le journal Spirou par l'un des disciples de Jijé, Marcel Remacle. Le Vieux Nick combat les pirates pour protéger sa région de la menace qu'ils représentent. Dès le tome 4, il rencontre son ennemi juré, le pirate Barbe-Noire, qui prendra une telle importance que la série sera rebaptisée Le Vieux Nick et Barbe-Noire, le pirate se retrouvant régulièrement dans le rôle de l'anti-héros de l'histoire, occultant Nick. Les aventutures s'arrêteront en 1985 après 26 albums, qui sont actuellement indisponibles.

En 1959 débarque aussi le plus redoutable pirate de la bande dessinée, Barbe-Rouge. Mais ça, c'est une autre histoire.

A suivre...

_________________
L'imagination prend le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bdclubjura.forumgratuit.ch
Le Bédéphage
Admin
avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 37
Localisation : Courroux

MessageSujet: Re: Les Pirates en BD   Sam 12 Fév - 22:16

3. Barbe-Rouge, apogée d'un genre qui s'essoufle


Ayant déjà l'expérience de la BD de pirates avec Surcouf, le tandem Charlier-Hubinon créent en 1959 pour Pilote le plus fameux pirate de l'histoire de la BD franco-belge : Barbe-Rouge. Le Démon des Caraïbes, secondé par le géant noir Baba et l'astucieux unijambiste Triple-Pattes, sévit sur les sept mers et adopte un petit garçon, Eric, dont il espère faire son successeur. Barbe-Rouge a survécu aux décès de Charlier et Hubinon, d'autres créateurs perpétuant son oeuvre qui a atteint 35 albums (les premiers ne sont plus disponibles qu'en intégrales).


En 1968, Paul Gilain écrit et dessine dans Vaillant les aventures de Jérémie, un jeune flibustier qui devient le compagnon de dona Aurelia, fille du gouverneur de Saint-Domingue. Quatre albums seront publiés à l'époque et on attend toujours une réédition.


La même année, dans le quotidien France Soir, Capitaine Tempête fait ses débuts. Crée par Julio Ribera d'après le roman de Richard Bessière, Capitaine Tempête sera le héros de 650 strips. Il faut attendre 2009 pour qu'un petit éditeur (Regards) publie un album, mais bon courage pour le trouver moins de deux ans après.

Les années 70 marquent un tournant dans le monde de la BD. L'arrivée de magazines pour adultes, comme L'Echo des Savanes ou Métal Hurlant, provoque une révolution qui coûte leur place aux héros traditionnels. Capitaine Tempête s'arrête en 1970. Jérémie disparaît de Vaillant en 1973. Quant à Barbe-Rouge, malgré son succès, il est exclu de Pilote en 1974 pour céder la place à des bandes dessinées plus modernes. Il reviendra cinq ans plus tard, mais directement en albums.

Seules les séries humoristiques, comme Le Vieux Nick, résistent à cette nouvelle vague. Les années 70 voient ainsi apparaître deux nouveaux comiques de la flibuste.


Création du Néerlandais Eddy Ryssak en 1970, Colin Colas est introduit en France par le magazine Super As, qui publiera ses exploits jusqu'en 1983. Six albums sortent en librairie à l'époque, mais elles ne sont plus éditées.


De son côté, Pif Gadget accueille dès 1973 Surplouf, un très jeune capitaine corsaire créé par Jean Cézard (l'ancien auteur de Brik). A la tête d'un équipage de gosses, il combat l'injustice et le gouverneur de l'île locale. Surplouf aura droit à un unique album désormais introuvable. En 2009, un petit éditeur a sorti un Intégrale en édition limitée (300 exemplaires). Selon la couverture, deux autres Intégrales sont prévus.

Et voilà ! Pendant 20 ans, rien ne nouveau. Mais le genre va finalement ressusciter.

A suivre...

_________________
L'imagination prend le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bdclubjura.forumgratuit.ch
Le Bédéphage
Admin
avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 37
Localisation : Courroux

MessageSujet: Re: Les Pirates en BD   Sam 19 Fév - 17:45

4. Le Retour en grâce


En 1994, Patrice Pellerin, qui a dessiné quelques albums de Barbe-Rouge, tente de relancer le genre avec L'Epervier, dans le Journal Spirou.. Le héros est (encore) un Breton, Yann de Kermeur. Accusé à tort de meurtre, il s'enfuit et devient corsaire sous le nom L'Epervier. La bande dessinée, qui en est à sept tomes, va devenir une série télévisée. A suivre donc...

Mais ce qui contribue au renouveau du genre, ou plutôt à un regain d'intérêt des lecteurs, c'est l'arrivée d'un certain Jack Sparrow. Ce phénomène cinématographique pousse bientôt les éditeurs à multiplier les projets depuis 10 ans. Et, dans le lot, il convient de faire une sélection.


Dans Sang et encre, bande dessinée d'Eric Omond et Olivier Martin, le capitaine Sneak enlève un jeune écrivain public, La Plume, sur un malentendu. Cependant, il comprend bien vite l'intérêt d'avoir un lettré à bord. La Plume peut tenir les comptes du navire et, surtout, écrire la biographie de Sneak. L'histoire, terminée, compte trois tomes publiés entre 2000 et 2002.


L'humour et la piraterie font toujours bon ménage, comme le prouve Isaac le pirate de Christophe Blain. Au cours des cinq tomes sortis depuis 2001, on suit les aventures d'Isaac, artiste-peintre qui s'embarque sur un bateau pirate afin de pouvoir peindre des paysages inconnus.


Le Belem est le dernier trois-mâts barque français, mis à l'eau en 1896. Après de nombreux voyages, il passe de mains en mains jusqu'à revenir en mains françaises à la fin des années 70. En 1984, il est classé monument historique. Jean-Yves Delitte, passionné par l'histoire de la marine, s'attaque en 2006 à la tâche de raconter en bande dessinée son histoire. La série Belem compte actuellement quatre tomes.


Appollo et Lewis propose en 2007 Ile Bourbon 1730, une histoire se situant à la fin de l'âge d'or de la piraterie. Alors que deux ornithologues tentent de capturer un dodo, le dernier pirate actif sur l'Ile Bourbon, La Buse, est capturé. Sera-t-il sauvé par les habitants de lîle, majoritairement d'anciens pirates ? Récupérera-t-il son trésor ? L'album a été plusieurs fois primé.


L'Ile au trésor, classique des classiques de la littérature d'aventure, a été maintes fois adaptée en bande dessinée (entre autres par Hugo Pratt). En 2007, Xavier Dorison et Matthieu Lauffrey lui donnent une suite avec Long John Silver, une bande dessinée centrée sur le célèbre pirate, qui, après trois albums, est déjà un classique indispensable.


Source d'inspiration, L'Ile au trésor donne lieu à une autre suite en 2007. Dans le cadre de sa série Sept, où chaque tome tourne autour d'un groupe de sept personnages (Sept psychopathes, Sept voleurs, etc.), Pascal Bertho consacre le troisième tome à Sept pirates. On y retrouve le héros de l'Ile au trésor, Jim Hawkins, et plusieurs personnages secondaires, comme Ben Gunn et Chien Noir. Le destin ne leur a pas réussi. Réunis par un mystérieux commanditaire, ils retournent sur l'Ile pour retrouver l'autre trésor du capitaine Flint.


Entre 2008 et 2009, Hermann, sur un scénario de son fils Yves H., propose Le Diable des sept mers, l'histoire en deux tomes du capitaine Murdoch, un pirate cruel à la recherche d'un trésor.


En 2009, Jean-Yves Delitte (encore lui) crée Black Crow, un corsaire anglais chargé d'une mission de sabotage contre les insurgés des colonies américaines, qui cherchent à obtenir leur indépendance. Quand son employeur, le Commodore Howe, ne respecte pas leur contrat, Black Crow décide se venger. Deux tomes sont sortis.


La même année, Marc Bourgne, dernier dessinateur officiel de Barbe-Rouge, écrit Les Pirates de Barataria, illustré par Franck Bonnet. La mystérieuse Artémis Delambre embarque sur un navire corsaire qui se rend en Amérique. Mais ce navire est bientôt la cible de plusieurs bateaux pirates. Quel secret cache Artémis ? La série compte à ce jour trois tomes.


Depuis 2009, Brrémaud et Lematou nous offre des biographies de pirates (réels) en bande dessinée dans L'Histoire des plus fameux pirates, qui compte à ce jour deux tomes.


Avec L'Homme bonsaï de Frédéric Bernard, découvrez l'étrange histoire d'Amédée, pirate abandonné sur une île, où il se transforme très lentement en arbre. L'histoire peut paraître étrange, mais l'album a été plusieurs fois primé.


En 2010, le scénariste à succès Jean Dufaux confie sa dernière histoire, Barracuda, au jeune dessinateur Jérémy. Le capitaine du Barracuda, Blackdog, achète deux esclaves, deux jeunes nobles espagnols, qui possèdent la carte d'un trésor réputé maudit. Il en faut plus pour décourager Blackdog, qui se lance sur cette quete.

Toutes les bandes dessinées cités dans cette section sont actuellement disponibles dans les bonnes librairies. Signalons encore la sortie en mars prochain du tome 1 de Pavillon noir, d'Eric Corbeyran et Brice Bingono, qui s'annonce excellent. Les pirates ne sont pas prêts de s'arrêter de courir après les trésors.

_________________
L'imagination prend le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bdclubjura.forumgratuit.ch
Ostoher
Bédéfenseur des arcanes sacrées de la Terre de Fang
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 29
Localisation : Cornol

MessageSujet: Re: Les Pirates en BD   Sam 21 Mai - 21:50

Barbe Rouge et l'Epervier=) j'adore... les autres je connais pas, mais certaines ont l'air sympa, les dessins me plaisent bien!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Pirates en BD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Pirates en BD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le BD Club Jura :: Le Forum :: Genres-
Sauter vers: